Les seniors seraient-ils devenus bankables ?
A la télé, dans la pub, sur les médias sociaux, en boite de nuit… Les « vieux » ont investis des lieux inattendus pour notre plus grand plaisir. A l’heure où 25% de la population française a plus de 60 ans, il était temps de retrouver du lien avec nos grands-parents, que ce soit pour qu’ils nous tricotent un bonnet ou nous vendent de la bière.

A partir de 50ans, l’usage est de parler de seniors. Il ne s’agit pas d’eux ici mais bien d’une catégorie de seniors plus âgée, autour des 80ans, que l’on peut affectueusement appeler les « vieux ». Au début des années 2000, Evian avait créé la surprise en les faisant danser et chanter dans sa fontaine de jouvence, un succès publicitaire surtout dû à l’absence de seniors dans la publicité à cette époque (sonotone et monte-escalier exclus).

La principale raison pour faire apparaitre des seniors dans la communication était de traduire l’expérience de l’âge, le discernement acquis avec le temps, comme l’a fait Louis Vuitton avec Sean Connery.

Mais comme dirait Krys, « ça, c’était avant ». L’image du « senior-vieux » a changé et la génération Y semble de plus en plus plébisciter ces nouveaux héros aux allures vintages.

Place au vieux plus jeune que toi !

Et du coup maintenant, Evian et les seniors c’est plutôt ça :

Mis en scène dans des situations cocasses, le senior nous fait rire car le décalage surprend, mais à bien y réfléchir, rien n’était plus logique : première victime de la solitude, les technologies lui ont permis de retrouver du lien avec les plus jeunes.

Connectés

Aujourd’hui, le senior surfe, tweete, soigne son image sur Facebook et s’essaye à Meetic. Selon un sondage LH2, 18% des plus de 50 ans sont inscrits sur un réseau social type Facebook ou Twitter. Parmi eux, près de 80% y voient l’occasion de communiquer et d’entretenir des relations.

Golden Hook, le site qui met en relation des mamies tricoteuses avec des modeuses adeptes du fait-main. Retrouver une éthique dans la consommation par l’expérience des séniors, il fallait y penser.

L’agence Marcel a d’ailleurs répondu à cette envie de voir des seniors nous parler de hashtags et de LOL en tous genres à l’occasion de sa 100ème newsletter, présentée par Pierre Bellemare et Maryse Corson. Un pur régal.

Trash

Depuis le 2 juillet, Arte diffuse son programme court « La Minute Vieille« . Immergé dans un salon vieillot, nous sommes invités à écouter une petite histoire, souvent un peu salasse mais tellement drôle à écouter lorsqu’elle est raconter par ces petites vieilles dames que l’on croyait si sages.

Le Petit Journal de Canal+ avait déjà joué la carte du décalage avec Lucienne, son envoyée spéciale aux cheveux blancs, incrustée dans les grands défilés de mode, les soirées branchées et autres évènements remplis de jeunes, beaux et riches people.

Dans un registre un peu moins subtil et pas assez ancré dans le second degrés pour fonctionner pleinement (le tout sur un jeu de mot un peu léger), nous avons aussi pu voir les pubs de Liligo.

Mais c’est avec Ethel Goldschmidt que le summum est atteint. Après les MILF, voici les GILF (Grandma I’d like to fuck). Dévoilée à Cannes, cette octogénaire n’hésite pas à se montrer dans des positions suggestives pour vendre sa bière. Que tout le monde se rassure, tout ceci n’était qu’une façon pour DDB de démontrer sa capacité à créer une marque et l’implanter sur le marché.

Fashion

American Apparel vient de présenter Jacky, sa nouvelle égérie. Se rachetant une conduite après des années de pubs accusées de pornographie, la marque fait le choix d’un retour à la beauté à l’état pur. Un positionnement radicalement différent qui saura peut-être séduire une nouvelle cible.

Mais American Apparel ne fait pas figure d’exception en suivant cette stratégie, d’autres marques se sont aussi entichées joies vieilles dames pour représenter leur marque.

Iris Apfel, 91 ans, égérie de la marque de maquillage M.A.C.

Jacqueline Murdock alias Tajah, 82 ans et mannequin pour Lanvin

Daphné Selfe, 83 ans, mannequin pour la marque allemande Wunderkind (2010)

Ode à la vieillesse, le blog Advanced Style tenu par l’américain Ari Seth Cohen depuis 2008 est une plongée dans le monde des fashion victimes venues d’une autre époque mais au style bien contemporain. Les tenues de ces seniors bien dans leur peau ridée auront de quoi faire pâlir d’envie les jeunes blogueuses mode.

Réhabiliter nos seniors dans la société était nécessaire. Peut être qu’avec l’entrée dans l’ère du digital et du tout-connecté une amélioration est en train de se produire. Alors que tout s’accélère, prendre une tasse de thé avec mamie ne ferait peut être pas de mal, surtout si elle peut en profiter pour vous montrer les photos de son dernier voyage sur son iPad et vous faire la mise à jour de votre iPhone.

Projet « Mamika » de Sacha Goldberger